Style parental permissif

HISTOIRE PERSONNELLE

J’ai eu la chance la semaine passée d’entendre l’histoire d’une mère monoparentale. Depuis sa séparation d’avec son conjoint de longue date, elle se sent fautive et coupable envers son garçon de lui avoir fait subir les revers d’une relation instable. Ayant vécu elle-même dans un environnement houleux par l’autorité et la violence verbale et physique qui y régnait. Elle apprit avec le temps à se fermer et à se retirer devant le conflit. Cette blessure de l’âme a fait en sorte qu’avec ses futures relations, elle ne s’affirme pas afin d’éviter la confrontation tout en se perdant dans ses émotions de crainte et de peur pour finir anxieuse et angoissée.

DÉVELOPPEMENT DU STYLE PARENTAL

Au niveau de son style parental, elle a développé inconsciemment et par le biais des événements qu’elle a vécu, un style permissif avec son fils. Elle s’est aperçue avec le temps qu’au niveau du comportement elle pouvait être très indulgente, que ça soit dans les sorties, les devoirs et les règles à la maison (l’heure du souper, la télévision, les jeux vidéo, etc.). Toute confrontation était exclu et minimisait les conséquences en achetant la paix et pouvait répéter et répéter ses demandent plus de vingt fois afin d’obtenir ce qu’elle veut quand elle le pouvait. Au niveau affectif par contre, elle démontre beaucoup d’amour envers son fils ayant elle aussi, ce besoin à combler.

Après quelques questions et d’après mes recherches, les conséquences positives ou négatives sur l’enfant sont :

Immaturité et égoïsme, ne pense qu’à soi et à ses besoins en défiant l’autorité. Refuse de suivre les règles et peu aller jusqu’à être irrespectueux, violent (dépendamment de ce que le jeune a modélisé négativement comme la violence verbale et physique comme ici dans cette histoire).

Dans un tout autre contexte, un style parental permissif peut permettre à l’enfant d’avoir de bonne habileté sociale et avoir une bonne relation avec ses parents. Cependant dans les deux cas l’enfant peut développer une personnalité hésitante, voir retiré de toute responsabilité n’ayant pas eu l’expérience dans sa vie d’avoir rencontré des difficultés à résoudre. Il devient donc anxieux, se demandant souvent si ses propres décisions dans sa vie sont justes. Il aura souvent besoin de support pour justifier ses actions.

AU NIVEAU DU COACHING PERSONNEL

Avant toute chose, trouver un objectif de vie à atteindre. Par la suite, se poser quelques questions:

  • Au niveau de l’environnement : Que dois-je instaurer (changement de routine, code de vie, etc.)? Est-ce que mon travail ou ma vie personnelle me prend toute mon énergie, pouvant affecter mon style parental? Quel changement pourrais-je apporter pour garantir un meilleur style de vie dans ma famille ?
  • Au niveau des comportements : Qu’est ce que je fais? Est ce que mon comportement et les actions sont en harmonie avec qui je suis, avec mes valeurs dans mes futures décisions? Quelle sera ma première action à faire aujourd’hui quant au changement de demain?
  • Au niveau des capacités : suis-je assez fort(e) mentalement, psychologiquement et physiquement pour passer au travers des changements que je veux faire? Quelles ressources, aptitudes ou forces ai-je de besoin pour m’aider dans ce changement? (qu’importe le processus de changement dans votre vie).
  • Au niveau des croyances et des valeurs : qu’est-ce qui est important pour moi, pour ma famille?
  • Au niveau de l’identité : quelle est l’image que je me fais de moi-même?
  • Au niveau du sens de la vie : quelle image je veux laisser à mes enfants?

Encore une fois merci pour ces histoires de vie qu’elles qu’ils soient.

Et surtout, rappelez-vous que quel que soit votre style parental, donnez-vous la chance de changer et d’avancer dans le non jugement. Car tout comportement est soit appris ou modéliser selon vos expériences de vie avec les outils que vous avez appris avec le temps.

Donc, encore une fois, se donner la chance de changer pour le mieux c’est se donner la chance de vivre pleinement qui l’ont est, avec courage et sagesse.

Si vous rencontrez des difficultés pour répondre à certaines de ces questions, un coach en PNL peut vous accompagner. Votre enfant pourrait aussi bénéficier de l’aide pour se départir de comportements ou croyances qui découlent de votre propre style parental. N’hésitez pas à consulter au besoin.

Faites-le pour vous!